Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
Erasmus +

Les futurs responsables d'exploitation partent à la découverte des nouvelles technologies.

Dans le cadre de l'UCARE informatisation, les apprentis en BP REA du site de Gueugnon, du CFA Agricole, ont eu la chance de pouvoir échanger avec différents professionnels.
Présentation par le groupe Isagri (M. NIVOT et Mme Gdoux), des différentes solutions informatiques qu'ils proposent actuellement.
Échanges avec des professionnels utilisateurs : M. GAUDET et le GAEC RIZET.
L'occasion de pouvoir découvrir pour ces jeunes futurs installés, les nouvelles solutions informatiques conçues pour répondre aux besoins administratifs, techniques et économiques des exploitations agricoles et de la profession comptable.

IMAG0540

IMAG0542  IMAG0543IMAG0541


 

Championnat d'académie de Futsal à Nevers

Mercredi 27 mars, notre équipe de cadets est partie tôt le matin avec leur enseignante d'EPS, Cécile GIRAUD pour participer au championnat d'académie de Futsal à Nevers.
Là-bas, ils se retrouvaient face aux 3 autres équipes championnes de leur département, à savoir: le lycée Les Arcades de Dijon (espoirs de l'ASPTT), le lycée Amyot de Auxerre (espoirs de l'AJ Auxerre) et le lycée Follereau de Nevers.
Nos jeunes de Fontaines n'ont pas démérité puisqu'ils terminent 3èmes de la compétition derrière Dijon et Nevers.
Le seul regret, c'est d'avoir perdu d'un but le 1er match de la journée contre Nevers, ce qui aurait permis à Fontaines de jouer la finale contre Dijon.

Merci à cette belle équipe regroupant des élèves de 2nde générale, de 1ère bac pro, de 1ère S et de 1ère STAV.
Félicitations également à notre arbitre Loïc Buchillet qui a obtenu sa validation académique en arbitrage.
Et enfin, merci à Antoine Balvay pour son rôle de coach.

fh26 1 2019


 

Les apprentis de St Marcel font la promotion de l'horticulture !

L'association Saint Marcel Demain, a proposé au CFA de Saint Marcel, un partenariat pour faire la promotion de l'apprentissage et des métiers de l'horticulture, du maraîchage et du paysage. En avant première sur la manifestation du Comité de Jumelage, salle Jarreau et sur le marché multi collections et du livre d'occasion salle Jarreau Saint Marcel.
Bravo au CAPa 2 Production Horticole pour leur projet de décoration de chariot de maraîcher 🌷🥕. Leur travail a été visible tout le weekend à la salle des fêtes et a fait la promotion du maraîchage, activité emblématique de Saint-Marcel ! Merci à l'association pour ce partenariat 😃.

 

53347698 2188928274486403

53431838 2188928277819736


 

A la découverte de la Limagne

fh23 1 2019

Au premier jour de notre séjour, nous sommes allés visiter l’INRA de Clermont-Ferrand. Tout d’abord, nous avons été accueillis par une ingénieure qui nous a présenté l’INRA et nous a parlé de son unité spécialisée dans la recherche variétale du triticale. Ensuite, nous nous sommes rendus au Centre de Ressources Biologiques des céréales à paille où sont stocké et conservé plus de 20 000 semences de triticales, blés, orges… Ensuite un intervenant est venu nous présenter la sélection du blé tendre ainsi que l’inscription des variétés au catalogue. Enfin, nous avons pu voir en action un semoir dont il n’existe que 3 modèles dans le monde. Il a été intégralement fabriqué par des ingénieurs de l’INRA. Ce semoir sème perpendiculairement à l’avancement du tracteur, cette pratique favorisant l’homogénéité des semis de micro-parcelles en limitant l’influence des passages de roues.

L’après midi, nous nous sommes rendus à Ennezat pour visiter le plus gros méthaniseur agricole de France.
Monsieur Lhospitalier nous a accueillis dans ses locaux pour présenter son entreprise, raconter son parcours qui l’a amené à cette importante structure et ses futurs projets… Par la suite, il nous a fait visiter son site où nous trouvons l’unité de méthanisation, un séchoir à pulpe de betterave pour valoriser la chaleur produite, 4 poulaillers (700 000 poulets / an) et une stabulation de 800 taurillons. Tous ces bâtiments sont équipés en plus de panneaux photovoltaïques. Avec le digestat produit, la société arrive à fertiliser plus de 1 500 ha autour du site. Il a pour projet de réinvestir environ 50 millions d’euros avec un investisseur très particulier qui est ENGIE pour la production d’électricité qui fournirait l’équivalent de la ville de Clermont Ferrand.

En fin de journée, nous avons rencontré un couple de vignerons, M et Mme Sciortino, installés dans le petit village de Lachaux, près de Vic-le-Comte (Domaine de Lachaux). Ils nous ont accueillis sur leur domaine d'une superficie de six hectares de vignes récoltés manuellement. Il nous ont expliqué la vinification de leurs vins et montré les principaux outils de production. La gamme comprend six vins, élaboré à partir des cépages Chardonnay, Gamay et Pinot noir. Après la visite, nous avons bien sûr dégusté un Rosé Gamay 2017 et trois rouges : Côtes d'Auvergne IGP Pinot Noir élevés en fût de chêne 2015, Rouge Gamay-Pinot 2016, Rouge Gamay 2016, tous vinifiés par M. Sciortino. Thierry a pris soin de nous expliquer la façon de déguster et de ressentir les arômes du vin. Nous avons fini cette journée en reprenant des forces avec un bonne fondue bourguignonne préparée avec amour par Clément Tassin.

Le vendredi, nous nous sommes rendus sur une exploitation où l’agriculteur est aussi dans le syndicat des Jeunes Agriculteurs d’Auvergne. Son exploitation est basée sur 90ha environ, avec des cultures diversifiées comme betteraves, tomates, pommes de terre, tabac, blé de force et beaucoup de productions de semence (maïs et tournesol). Tout son matériel est en copropriété pour réduire ses coûts de production. Il travaille avec la coopérative LIMAGRAIN avec laquelle il est sous contrat pour ses productions pour avoir un prix minimum connu sur ses ventes. Pour les légumes, il vend à la ferme et il a un contrat avec Intermarché pour lequel il a fixé ses propres prix, pour pouvoir supprimer l’intermédiaire du grossiste. Il a pour projet futur de monter un magasin de producteurs car il n’y en a pas beaucoup dans cette région.

Le midi nous nous somme restaurés dans un bar restaurant à Pulvérières, qui avait une saveur particulière pour Mr Janichon car c’était son camp de base de l’équipe de rugby dans laquelle il a joué pendant 8 ans.
Après ce bon repas, nous nous sommes rendus sur l’exploitation de l’ami de Mr Janichon. C’est une exploitation en polyculture élevage avec une petite centaine de vaches laitières. La particularité de cette exploitation est les deux robots de traite que l’on a pu voir en marche. Bonne découverte pour une classe à 90% de céréaliers. Nous avons fini cette journée en montant au sommet du Puy des goules, très fatigant mais avec une vue resplendissante.

Samedi, nous sommes restés au gite où Mr Pagesse, ancien président du groupe Limagrain, est venu nous parler de cette Coopérative qui a su se développer dans la Production de semence avec LG semence, un des plus grands semenciers mondiaux ainsi que dans la production de blé de force avec son usine Pain Jacquet.
Il nous a exposé ses différentes inquiétudes sur l’avenir de la filière céréalière. Cela a été passionnant de pouvoir rencontrer une personne avec une telle expérience et une telle connaissance des enjeux géopolitiques qui touchent à la filière céréalière.

Ce voyage aura été très enrichissant, très convivial et restera une très bonne expérience pour notre BTS.


 

visuel CFAagri 71


 

Visite des locaux de l'association Syntaxe Erreur

Le lundi 4 février 2019, la classe de 3ème DIMA du CFA de Gueugnon a visité les locaux de l'association Syntaxe Erreur 2.0 située à Gueugnon.

Les pré-apprentis ont découvert cette association qui propose plusieurs activités :

- réparer des ordinateurs, les recycler puis les revendre à prix abordable
- réparer des appareils électroménagers des particuliers dans le cadre du Repar'Café
- Fab lab : création d'objets à partir d'imprimantes 3D, scanner 3D, découpe laser
- cours et formations à l'informatique pour tous

Les jeunes ont pu s'essayer à la musique en assistant à la démonstration d'un logiciel de conception musicale assistée par ordinateur. Ils ont constaté qu'il n'y avait pas besoin d'être musicien pour créer de la musique.

Dans le Fablab de l'association, les DIMA ont pu découvrir le fonctionnement d'une imprimante 3D qui est une technologie qui est amenée à se développer de plus en plus dans le futur.

La classe des pré-apprentis DIMA du CFA de Gueugnon

Grégory, Clémence, Mathilda, Brandon, Léana, Lucas, Bryan, Christopher et Elliott

378028b0 3B9ACA00 1 IMG 9080

378028b0 3B9ACA00 2 IMG 9086


 

Une Journée contre le harcèlement au LPA

journée harcelement1

Ce Jeudi 17 janvier s’est déroulé au LPA de Charolles une journée contre harcèlement scolaire.
Durant celle ci, divers ateliers ont été mis en place, tels qu’un "Serious game", un atelier musique ou bien encore un atelier animé par la gendarmerie. Les élèves ont aussi eu l’occasion de participer à des projections documentaires et des débats. Ces activités ont été entrecoupées par un pique nique qui a été préparé par les élèves organisateurs.

C’est un groupe de Terminale BAC-Pro SAPAT qui a eu l’initiative de cette journée, celle ci faisant suite à leur action professionnelle qui a été menée dans un autre collège.
Nous remercions tous les participants - élèves, partenaires et personnels - qui se sont investis tout au long de cette journée.

 

journée harcelement2


 

Le boom du cidre Breton

Le jeudi 18 octobre dernier, le groupe de BTS ACSE 2 du lycée de Fontaines s'est rendu à Surzur en Bretagne, dans le cadre d'un voyage d'études, afin de visiter la Cidrerie Nicol. Sur les traces de la bière, la boisson à base de pommes prend un tournant pour conquérir de nouveaux publics.

Un modèle de stratégie

fh17 1 2019

Une exploitation qui s'adapte à la région

Dès 1928, la ferme familiale NICOL était productrice de lait mais également de cidre bouché breton. André NICOL, fondateur, distribuait essentiellement sa production en barriques dans les cafés, restaurants et aux particuliers. C'est en 1960 que son fils reprendra l'exploitation et en 1985 qu'il arrêtera la production laitière dans l'objectif de moderniser la fabrication de cidre qui connaît une forte demande durant cette période.

En 1993, les deux petits-fils s'installent sur l'exploitation familiale. Au fil des ans, le vin et la bière ont fortement concurrencé sa consommation par leur conditionnement en bouteilles et leur stabilité en saveur. La Cidrerie NICOL s'est adaptée aux consommateurs en leur fournissant le "cidre bouché".
Aujourd’hui, sont brassées environ 800 tonnes de pommes durant l’automne.
Au bord du Golfe du Morbihan, 15 hectares de pommes à cidre composées de variétés bretonnes (Guillevic, Douce Moën, Peau de chien...) ont été plantés sur la propriété et 20 hectares en contrat avec des producteurs.Les vergers sont en cours d’intégration PFI (Production Fruitière Intégrée) mise en place avec un conseiller arboricole et donneront des fruits pour l’élaboration du cidre.
Avec la pluviosité la plus faible de Bretagne, les pommes sont riches en sucre.
Le moût (jus de pommes trouble) est extrait par pressurage et suit une lente fermentation naturelle jusqu'au printemps à une température de 8°C.
Avant sa commercialisation, il est élevé en chais quelques semaines afin d'affiner son pétillement.

Un processus de fabrication maîtrisé

L'une des étapes essentielles à la fabrication du cidre est le choix des pommes. Il existe trois catégories de pommes à cidre qui sont classées selon la saveur de leur jus, les pommes douces, amères et aigres. A partir du 15 septembre, pour celles qui sont mûres, le ramassage peut commencer. Dans cette exploitation, le ramassage est mécanique, il est effectué à l'aide d'une machine. Vient ensuite le moment du lavage et du tri des fruits. L'étape suivante est celle du pilage, elle consiste à écraser ou broyer les pommes afin que le jus puisse plus facilement en être extrait par la suite. Après le broyage, la pulpe obtenue est entreposée plusieurs heures ( 6 à 10 heures) pour décanter à l’abri de l’air, c’est le cuvage qui s’opère. Une fois cette étape réalisée, le cidre est entreposé au frais en attendant la fermentation au cours de laquelle les levures naturelles vont transformer le sucre en alcool, en libérant du gaz carbonique. Plus la fermentation est lente, meilleur sera le cidre. La dernière étape est la mise en bouteille. Lorsque le cidre est suffisamment fermenté et que l'on a pu mesurer son degré d'alcool, celui-ci est alors mis en bouteille.

Une gamme de produits de qualité

L'exploitation produit un cidre artisanal (brut, fruité et doux), non pasteurisé, sans conservateurs, ainsi qu'un jus de pommes dans le respect de la tradition et du savoir-faire.
Preuve de leur savoir-faire et de la qualité de leur travail, les cidres et jus de pomme artisanaux sont régulièrement récompensés lors des différents concours régionaux ou nationaux. De plus, les produits issus de l'exploitation ont déjà été récompensés lors du Concours Général Agricole du Salon de l'Agriculture à Paris.
Les produits sont vendus à des restaurants, des bars, ou des particuliers, en France comme à l'étranger.
En effet, l'entreprise dispose de contrats avec des négociants Suisses, par exemple.
Par conséquent, cette exploitation a su s'adapter au contexte de la région dans laquelle elle est implantée et à la mondialisation. Le processus de fabrication est, quant à lui, précis et maîtrisé. Il en découle donc des produits de qualité, qui font l'objet d'une forte demande.

Julie Grandjean, Albert Mathey


 

Remise de diplômes au CFPPA de Charolles

3093 001


 

Les apprentis BTS Aménagements paysagers prennent la pose pour le JSL !

46722729 2133883363608926

Venez nous rencontrer JPO POST BAC : mercredi 30 Janvier au CFA Agricole de Saône et Loire - site de Tournus (Lycée de l'horticulture et du paysage)

20190108171815 00001


 

Facebook

Suivez nous sur Facebook

Erasmus +

Erasmus
Coopération internationale

Webradio

L'ALESA (association des lycéens, étudiants, stagiaires et apprentis) du lycée de Fontaines a sa web radio. Venez la découvrir en cliquant ici :

Webradio

La boutique du lycée

Vente des produits des exploitations des lycées agricoles
Horaires d'ouverture :
Vendredi de 9h-12h et 13h-18h
Samedi de 9h à 12h

Contact

EPL Fontaines Sud-Bourgogne
10 la Platière
71150 Fontaines
Tel : 03 85 47 82 82
Fax : 03 85 47 82 99
E-Mail : epl.fontaines@educagri.fr

2017 MAAlogos fse region 2017